Les traces du passage d’Hannibal à Barry (Aeria)

Les Carthaginois décident lors de la deuxième guerre Punique d’attaquer les Romains par le nord de l’Italie. Hannibal fils aîné d’Hamilcar Barca, conduit cette aventureuse expédition à la tête de 90 000 fantassins, 9 000 cavaliers et une quarantaine d’éléphants de guerre.

Buste trouvé à Capoue, actuellement au musée archéologique national de Naples, et représentant Hannibal selon Theodor Mommsen. (source : wikipedia).

Cette armée partie de Carthagène (Espagne) au printemps 218 avant-JC., franchie les Pyrénées au Col du Perthus, puis atteint la rive droite du Rhône fin de l’été. Pour éviter de combattre l’armée Romaine de Scipion, venu l’attendre sur l’autre rive, Hannibal remonte le long du fleuve jusqu’à une centaine de kilomètres de son embouchure.

Le lieu exact de la traversée fait toujours polémique ; je privilégie les auteurs, Paul Marquion (1967) et les notes de Pierre Barjot (1957). Ces chercheurs, après études des textes antiques de Polype (IIe siècle avant-JC) et Tite-Live (Ier siècle avant-JC), situent la traversée du Rhône par les troupes d’Hannibal entre Caderousse et Pont-Saint-Esprit. Les conditions matérielles de ce transfert d’une rive à l’autre ont fait l’objet de nombreux récits différents.

Il est certain que les habitants de la plaine du Tricastin et du massif de Barry /Aeria, ont vu défiler et sans doute camper les troupes d’Hannibal. Des contacts humains ont eu lieu. Les Carthaginois n’avaient aucune raison d’être agressifs envers les populations locales, car leur seul but était de combattre le plus tôt possible les Romains sur le sol Italien.

Monnaie punique au cheval

Afin de négocier leur passage et leur approvisionnement, ils échangeaient des pièces puniques en argent frappées en Sicile, dont le revers représente un buste de cheval rappelant le mythe fondateur de Carthage.

L’armée d’Hannibal prit ensuite la direction de l’Italie en franchissant les Alpes par un itinéraire encore inconnu malgré les centaines d’historiens qui ont cherché à résoudre ce mystère.

Monnaie des Tricastini au cheval

Un siècle plus tard les Tricastini (Peuple de la confédération Cavare) s’inspirent de cette monnaie pour frapper leur première pièce d’argent; quelques spécimens ont été trouvés dans la vallée du Rhône, en bordure du Lez et à Barry.

Une autre réminiscence du passage d’Hannibal dans la région est le mot Carthagène. Cette boisson encore appelée ainsi de nos jours dans toutes les régions viticoles du Languedoc, servait dans l’antiquité à conserver le vin en lui rajoutant de l’eau-de-vie, afin qu’il ne tourne pas au vinaigre par les élévations de température et les conditions de transport. C’est en outre un bon désinfectant (Plus de 20° d’alcool). Les populations traversées adoptèrent cette boisson et lui donnèrent le nom de Carthagène.

Robert Andrieu, avril 2018.