1er « CITO » à Barry organisé par Barry-Aeria

Le dimanche 16 septembre 2018, par une belle journée, nous avions convié les valeureux géocacheurs de la région à nous donner un petit coup de main pour embellir les environs de la fontaine du Planas. Dans le jargon de ces randonneurs chasseurs de trésor, un CITO (en anglais « cache in trash out » «  pose des caches et chasse aux déchets ») est une rencontre dans laquelle les volontaires participent à la mise en valeur d’un lieu fréquenté par les amateurs de Geocaching. Comme il y a beaucoup de cache sur le massif de Barry, le site était tout indiqué.

 

Nous avons donc organisé le travail en deux équipes. L’une s’est occupée de débroussailler les abords du captage de la fontaine. La très belle restanque qui surplombe nos travaux a un peu retrouvé de son éclat. Nous pourrons poursuivre nos explorations dans le secteur avec l’espoir de voir la source couler à nouveau.

L’autre équipe, un peu plus nombreuse, a poursuivi le dégagement du chemin charretier situé au dessus. Se sont maintenant près de 50 de chemins qui ont été débarrassés des buissons et autres arbustes qui les encombraient et les avaient fait pratiquement disparaître.

L’après-midi s’est terminé par un goûter qui a récompensé les valeureux volontaires et a nourri des discussions passionnées. Ils sont repartis contents et prêts à revenir l’année prochaine. A bientôt !

En bonus, deux petites vidéos ont été réalisées pour les enfants d’Avesnes-les-Auberts.

Le Loto du patrimoine de Stéphane Bern

Ce n’est plus une rumeur, le village de Barry a été sélectionné et fait partie des 250 chefs d’oeuvres en péril retenus par la mission Bern.
Nous avons agi, mais nous sommes restés silencieux sur notre site « Barry-Aeria.fr » et il est temps de rompre le silence pour deux raisons :

A) Notre intervention a déclenché un véritable « raz de marée médiatique » pour reprendre l’expression de certains journalistes…

B) Le loto est ouvert, nous ne saurions trop vous recommander de jouer pour la bonne cause et de gratter les tickets « Mission Patrimoine » !

Un hebdomadaire régional sur son site « ledauphiné.com » en date du 29/03/2018, résume les faits :

« A Bollène, le village troglodytique de Barry va bénéficier du loto du patrimoine lancé par Stéphane BERN.

(Voir le texte ci-dessous : le Dauphiné)
Une bonne nouvelle que l’on doit à la démarche de l’association Barry-Aeria qui avait constitué un gros dossier sur ce site qu’elle chérit tant.»

Le dossier est adressé au Palais de l’Elysée à l’attention de Mr Bern…

La lettre

Les photos

Deux documents annexes

Après la réception du courrier

Les échanges téléphoniques avec la « Mission Patrimoine S. BERN »

Le 19 février, appel de Mme Vaton collaboratrice de Mr S. Bern…. « C’est le type de dossier que nous attendions »

Suite de cet entretien d’une dizaine de minutes, Mme Vaton signifie au président de Barry – Aeria :

– Mr Mermet de la Fondation du Patrimoine, qui a en charge la constitution du dossier pour la commission des sites à sélectionner, vous appellera dans la journée…

Le 19 et 20 février : échanges d’appels téléphoniques avec Mr Mermet, il en résulte : une étude de faisabilité et de coût concernant la restauration de Barry doit être fournie pour le vendredi suivant, pour un examen approfondi en vue de sa présentation à la commission de sélection…

En accord, Gérard Dumarcher Vice-président et C. Dalmas Président, préviennent immédiatement Mr C. Raoux 1er Adjoint, délégué au Patrimoine de la ville…

Le 21 février, suite à un entretien téléphonique avec Mr Mermet et Mr Raoux, ce dernier reçoit dans la journée et par messagerie, le dossier à remplir pour présentation à la commission des sites à sélectionner.

Le service du Patrimoine (Mme Georgette Simon), avec diligence et célérité complète le dossier et le transmet dans les temps !

Le 24 février, Mr Mermet confirme à C. Dalmas que le dossier de Barry est complet pour sa présentation à la 1re commission de sélection…

Le dossier de Barry est sélectionné, mais n’est pas prioritaire pour 2018 ; une autorisation décisive est encore en attente, celle de la levée des arrêtés municipaux par le ministère concerné ; autorisation ne pouvant être obtenue que dans le courant du mois de septembre.

Dès lors, la Mairie, « maître d’œuvre », détiendra la liberté d’action pour agir et poursuivre les travaux sur le site.

Sur ce dossier « réussi » Barry-Aeria et le Service municipal du Patrimoine ont agi en partenaires ; espérons, que suivront d’autres actions communes pour l’intérêt de Barry…

Par son intervention relayée par les médias, Barry-Aeria a révélé au grand public, administrations et mécènes la sauvegarde pressante du village de Barry.

Bilan des travaux de la source du Planas _ Août 2018

A la fin du mois d’août 2018, les travaux engagés avec la colonie de vacances ADP Junior en juillet 2018 ont bien avancés. Leur objectif était de rechercher les causes du tarissement de la source depuis 3 ans et de tenter d’y remédier. Les efforts ont porté sur 3 secteurs distincts :

  • La conduite a été mise au jour sur une trentaine de mètres ce qui va permettre le remplacement de la partie aval. En effet, le tuyau en PVC a mal résisté, alors que la partie amont est constituée d’une conduite en acier en bon état. Le tuyau PVC a été retiré et sera remplacé prochainement.
  • Nous avons également porté nos efforts en direction du lieu de captage de la source. En effet, il est possible que le captage soit obstrué par la végétation ou des sédiments. Nous n’avions aucun idée des dimensions de ce captage ni de sa configuration. Il est apparu que ce dernier est très étendu. Nous avons d’abord du débroussailler la zone où a végétation avait proliféré, notamment sous la forme de cannes, de joncs et de genêts. Il y avait également plusieurs troncs de chênes morts, tombés sur le captage. Une fois la zone dégagée, nous avons commencé à dégager les remblais et les pierres qui recouvraient le captage. La découverte d’une bâche plastique indiquait que nous étions proche du but, et que le captage avait fait l’objet d’une restauration, vraisemblablement dans les années 1970 ou 1980. Sous la bâche, une petite galerie parallèle au rocher a été découverte. Le fond est constitué d’une couche d’argile imperméable destinée à récolter l’écoulement. L’ouvrage est constitué de pierres irrégulières liées avec de l’argile. La largeur et la hauteur de l’ouvrage sont d’environ 40 à 50 cm. Il est recouvert de blocs de grandes dimensions qui forment la voûte. Nous ignorions sa longueur totale, mais il est probable qu’il s’étende sur plus de 10 mètres. Les travaux se poursuivent actuellement vers l’est, mais il semble que la source soit à sec.
  • Le troisième lieu d’intervention concerne un tronçon de chemin charretier situé quelques mètres en amont de la source. De manière caractéristique, il est repérable par les deux entailles réalisées de chaque côté dans le rocher. Ce chemin montait directement vers le plateau du Planas, il est aujourd’hui complètement obstrué par les arbres et arbustes qui y ont trouvé un peu d’abri et d’humidité, rares sur cette zone rocheuse. Les adolescents de la colonie de vacances ont donc débroussaillé un secteur, et le résultat est impressionnant !

A suivre avec le CITO en septembre !

Chantier de réhabilitation de la source du Planas avec les jeunes d’ADP Junior

Depuis le mardi 17 juillet 2018, l’association Barry-aeria accueille sur le massif de Barry un groupe de 27 adolescentes et adolescents de 12 à 15 ans. Ils sont encadrés par leurs animateurs de l’association ADP junior qui organise des séjours pour les jeunes du Nord-Pas-de-Calais. Entre le 18 et le 25 juillet, ils vont mettre leur énergie a profit pour restaurer une source du massif et effectuer quelques travaux de débroussaillage.

Voici l’article de Vaucluse matin du 18 juillet 2018 :