Bilan des travaux de la source du Planas _ Août 2018

A la fin du mois d’août 2018, les travaux engagés avec la colonie de vacances ADP Junior en juillet 2018 ont bien avancés. Leur objectif était de rechercher les causes du tarissement de la source depuis 3 ans et de tenter d’y remédier. Les efforts ont porté sur 3 secteurs distincts :

  • La conduite a été mise au jour sur une trentaine de mètres ce qui va permettre le remplacement de la partie aval. En effet, le tuyau en PVC a mal résisté, alors que la partie amont est constituée d’une conduite en acier en bon état. Le tuyau PVC a été retiré et sera remplacé prochainement.
  • Nous avons également porté nos efforts en direction du lieu de captage de la source. En effet, il est possible que le captage soit obstrué par la végétation ou des sédiments. Nous n’avions aucun idée des dimensions de ce captage ni de sa configuration. Il est apparu que ce dernier est très étendu. Nous avons d’abord du débroussailler la zone où a végétation avait proliféré, notamment sous la forme de cannes, de joncs et de genêts. Il y avait également plusieurs troncs de chênes morts, tombés sur le captage. Une fois la zone dégagée, nous avons commencé à dégager les remblais et les pierres qui recouvraient le captage. La découverte d’une bâche plastique indiquait que nous étions proche du but, et que le captage avait fait l’objet d’une restauration, vraisemblablement dans les années 1970 ou 1980. Sous la bâche, une petite galerie parallèle au rocher a été découverte. Le fond est constitué d’une couche d’argile imperméable destinée à récolter l’écoulement. L’ouvrage est constitué de pierres irrégulières liées avec de l’argile. La largeur et la hauteur de l’ouvrage sont d’environ 40 à 50 cm. Il est recouvert de blocs de grandes dimensions qui forment la voûte. Nous ignorions sa longueur totale, mais il est probable qu’il s’étende sur plus de 10 mètres. Les travaux se poursuivent actuellement vers l’est, mais il semble que la source soit à sec.
  • Le troisième lieu d’intervention concerne un tronçon de chemin charretier situé quelques mètres en amont de la source. De manière caractéristique, il est repérable par les deux entailles réalisées de chaque côté dans le rocher. Ce chemin montait directement vers le plateau du Planas, il est aujourd’hui complètement obstrué par les arbres et arbustes qui y ont trouvé un peu d’abri et d’humidité, rares sur cette zone rocheuse. Les adolescents de la colonie de vacances ont donc débroussaillé un secteur, et le résultat est impressionnant !

A suivre avec le CITO en septembre !

Partagez cet article sur vos réseaux !
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    21
    Partages
%d blogueurs aiment cette page :